cooker-82993-pixabay.jpgIdéal pour réchauffer vite fait une tasse de café ou un reste de la veille, le "micro-ondes" a pris place dans bon nombre de cuisines.
Mais comment s'y prend-il ?
Et est-ce une bonne idée d'y réchauffer n'importe quel aliment ?

 

Décortiquons un four à micro-ondes...

 

La partie la plus "encombrante" d'un four micro-ondes est le compartiment où on place les aliments à réchauffer... Normal : il faut bien y faire rentrer son assiette.

A côté, derrière les boutons en façade, se trouvent empilés un circuit électrique et un magnetron, l'engin capable de bombarder vos spaghetti des fameuses micro-ondes !

Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques, comme la lumière visible, mais notre oeil ne les perçoit pas.

Elles arrivent au dessus des aliments, brassées par une sorte de ventilateur caché dans le haut du compartiment.

La carcasse, enfin, a son importance : cette paroi force les micro-ondes à passer et repasser dans l'aliment plutôt que de vadrouiller dans la cuisine.

N'imaginez pas que des ingénieurs se soient creusés le crâne pour trouver un nouvel appareil de cuisine : ce sont des militaires américains qui ont découvert - par hasard - que les micro-ondes utilisés pour leurs radars avaient aussi le pouvoir de réchauffer les aliments.

 

Qu'est-ce qui chauffe exactement dans l'assiette ?


Bombardée de micro-ondes, une assiette de spaghetti chauffe en fait en deux étapes :

  • d'abord, l'eau contenue dans les aliments est chauffée par les micro-ondes,
  • ensuite, les molécules d'eau transmettent leur chaleur au reste de l'assiette.

Pourquoi les micro-ondes chauffent l'eau ?


h2o-580992-pixabay.pngLes molécules d'eau sont composées d'un atome d'oxygène (O, en rouge sur le dessin) et de deux atomes d'hydrogène (H, en bleu).

Ces molécules n'ont pas de charge électrique : à eux trois, ces atomes ont autant d'électrons que leurs noyaux ont de protons. Par contre, dans chaque molécule d'eau, les électrons préfèrent se placer près de l'atome d'oxygène.

Ce "déséquilibre" rend la molécule d'eau très sensible à certaines micro-ondes, celles qui ont une fréquence de 2,4 GHz.

Cette fréquence de 2,4 GHz est le compromis entre des micro-ondes trop "basse fréquence" pour chauffer les molécules d'eau et des micro-ondes trop "haute fréquence" qui n'arriveraient pas à entrer dans un aliment : ces micro-ondes ne rentrent que dans les 2 premiers centimètres d'aliment qu'elles rencontrent (à la sufrace, donc).

Ce qui se passe exactement dans les molécules à cette fréquence n'est pas très simple.
micro-ondes-VP.gifMais on peut le résumer ainsi.

A 2,4 GHz, les molécules d'eau essaient de suivre un champ électrique qui change de sens 2,4 milliards de fois par seconde.

Résultat : elles s'échauffent... et elles se dépêchent ensuite de se débarrasser de cette chaleur en la transmettant aux molécules voisines.

Petit à petit, c'est donc tout le plat qui gagne de la chaleur.

 


Quelle différence entre réchauffer du café ou des pâtes ?

coffee-1117933-pixabay.jpgComme dit, les micro-ondes n'arrivent pas à pénétrer plus loin que 2 centimètres dans l'aliment qu'on veut chauffer.

Dans une tasse de café, les molécules d'eau chauffées dans ces 2 centimètres ne restent pas en surface : un mouvement entre eau froide et eau devenue chaude se produit. Quand la sonnerie retentit, les molécules ont été chauffées à tour de rôle et l'ensemble de la tasse a la même température.

Mais ce mouvement n'a lieu que dans les liquides, pas dans les molécules qui composent un spaghetti, du pain ou n'importe quel aliment solide...

Résultat : un aliment solide ressort brûlant à l'extérieur et froid dedans !

 


Un autre problème quand on ne réchauffe pas que des molécules d'eau...

Même si les micro-ondes à 2,4 GHz ne chauffent que les molécules d'eau, il n'y a pas que de l'eau dans une assiette de spaghetti.

Et les autres molécules du plat (les sucres, les graisses, les protéines,...) peuvent aussi absorber une partie des micro-ondes. Elles ne chauffent pas... mais l'énergie des micro-ondes peut les modifier.

L'extrêmité d'une molécule peut par exemple tourner sur elle-même si l'énergie qu'il lui faut pour cela est "pile-poil" l'énergie qu'apportent les micro-ondes.
Or les molécules que nous mangeons sont souvent de grosses molécules, formées de plusieurs groupes d'atomes organisés dans une forme bien particulière : la forme adaptée pour être digérée et utilisée, par d'autres molécules de notre estomac.

Changer leur forme peut donc avoir des conséquences sur la façon dont notre appareil digestif arrive à les utiliser ensuite.

Faute d'études scientifiques sérieuses sur le sujet à ce jour (à ma connaissance), on ne sait pas encore quels sont les effets concrets quand on absorbe des aliments "micro-ondés".

  Cette explication sur une possible modification
  de certaines molécules ne valide pas
  du tout les âneries que l'on peut lire
  sur internet au sujet de la "dangerosité extrême"
  des fours à micro-ondes !!

  Je ne suis pas experte en tout... mais vues
  les erreurs aberrantes écrites sur ces pages
  quant aux concepts physiques, j'ai un gros doute
  sur ce que vaut leur raisonnement "nutritionnel".

  Curiosité oblige, je vais interroger quelques
  chercheurs connaissant à la fois les molécules
  de nos aliments et les micro-ondes...

  Je vous livrerai leur réponse un de ces jours....

   

clock-512151-pixabay.jpgEn attendant, songez simplement que

- réchauffer un tasse de café prend à peu près autant de temps au micro-ondes que dans une casserole

- il faut autant de temps pour réchauffer un plat "tout prêt" que pour se cuire des spaghetti frais (et au goût, il n'y a pas photo !)

- pour décongeler du pain ou quelque soit d'autre, il suffit de le placer quelques heures avant au frigo : ça prend 30 secondes chrono et ça réduit votre consommation électrique (doublement : vous n'utilisez pas le four et un produit congelé réduit la température dans le frigo, donc le besoin de faire tourner le moteur).

 

 

Auteur du site

id_vero_2008_50x59.jpgVéronique Parasote
Docteur en physique
Journaliste scientifique

pourquoi ce site ?
 CV en ligne
vero [a] archi7.net

J'ai une question !

bonom_petit.gifVous avez une question... et Archi7 n'y a pas encore répondu ? Ecrivez-lui !

mail-147401-pixabay.png

N'hésitez pas à poser des questions : aucune question n'est "bête" !

Conseils de lecture

À la découverte des plantes sauvages utiles
Ces animaux qui font l’Histoire, 50 animaux célèbres
Révolutions animales, ou comment les animaux sont devenus intelligents
Révolutions animales, comment les animaux sont devenus intelligents Comment la science a-t-elle établi que les animaux sont sensibles, mais aussi capables d'intelligence, d'émotion, de créativité, de joie, d'empathie ? Quelles certitudes avons-nous à ce jour ? Et puisque la frontière entre humains et autres animaux devient plus floue, comment envisager de nouveaux rapports avec eux ? Ce livre événement répond à la somme des questions scientifiques mais aussi politiques, juridiques et sociales que les découvertes récentes ont fait naître. La précision des textes et l'art de les avoir rendus accessibles à tous font de ce livre un ouvrage majeur.
Mars, Planète rouge

(réservé à l'auteur)

Partager cet article

JSN Metro template designed by JoomlaShine.com